Mais oui, vous savez, cet oeuf douloureux que l'on se paie lorsqu'on se cogne la tête contre un placard ou un lampadaire (un peu plus rare quand même)? On obtient généralement une magnifique bosse en plein milieu du front, un peu comme celle ci:

bosse enfant

Mais d'où vient cet étrange phénomène?

Il faut d'abord savoir que le crâne est très richement irrigué: de nombreuses artères et veines courent et s'entrelacent dans notre épiderme, à la surface de la peau. Or, il suffit qu'un choc assez violent nous heurte à la tête pour rompre la paroi de ces fragiles vaisseaux sanguins: le sang, qui lui ne s'arrête pas de circuler pour autant, se glisse alors hors de l'artère et se répand dans les tissus environnants. A ce stade là, il ne devrait former qu'un bleu, c'est-à-dire une ecchymose, ou un hématome, comme cela se produit d'habitude lors d'un choc sur la jambe, par exemple: le sang s'infiltre localement dans les tissus et ne forme pas de protubérance.

Or, l'os crânien -qui a l'admirable rôle de protéger notre cerveau- est si proche de la peau que le volume de sang déversé par l'artère a une pression trop faible pour "pousser" l'os du crâne et se loger dans les tissus comme pour faire un bleu (encore heureux! car cela comprimerait le cerveau, avec les conséquences que vous pouvez imaginer...). La peau choisie alors l'alternative de loger ce volume sanguin encombrant au dessus d'elle: le liquide distend la peau... et c'est ainsi que naquit la bosse!

formation bosseOn recommande souvent de mettre de la glace sur l'endroit où l'on vient de se cogner. Pourquoi? Car sous l'effet du froid, le diamètre des artères à tendance à diminuer, à se rétracter: cela signifie, bien évidemment, moins de sang écoulé dans les tissus, et une bosse moins énorme...